Grigny – Ris-Orangis (FR)

Terres vives, les nouveaux communaux

2017

Projet mentionné Europan 14 – Villes productives

Programme : Projet urbain lié à la mutation d’un territoire situé en limite de Grigny et de Ris-Orangis // Superficie : 150ha // Maîtrise d’Ouvrage : Grand Paris Sud, Villes de Grigny et de Ris-Orangis, EPFIF/ Prix : Mentionné Europan 14

 

 

Ce projet fait l’hypothèse qu’une gestion foncière alternative peut être une des clés majeures de la transformation du site, une manière de construire sur cet entre-deux une ville « productrice » de liens et d’échanges.

 

 

 

E14 – Grigny/Ris-Orangis : Terres Vives, les nouveaux communaux from Europan France on Vimeo.

E14 – Grigny/Ris-Orangis : Parole à la ville from Europan France on Vimeo.

 

Au moyen âge, les terres ne faisant pas l’objet d’actes de propriété privée, étaient considérées comme des communaux, c’est à dire des terres communes à l’ensemble des habitants. Ainsi, chaque villageois pouvait en disposer pour différents usages temporaires. Les communaux ont été au cœur des critiques à mesure que se développaient, au 18ème siècle, les doctrines physiocrates encourageant la propriété et l’exploitation des terres agricoles par les propriétaires privés, sur des modèles « plus productifs ». Les nouveaux communaux, tels que nous les proposons, rétablissent l’idée forte du droit de jouissance collectif d’un bien commun.  Ils affirment le lien « créateur » entre l’urbain et le confins. Au-delà du modèle du jardin familial, les nouveaux communaux s’intéressent à toutes les productions, à toutes les ressources et richesses du territoire, pour répondre aux différents besoins des différents usagers du site. Les nouveaux communaux reposent sur une maîtrise foncière progressive des sols, redonnant une cohérence à ces « rebuts » de l’urbanisation fonctionnelle.  Le droit d’usage temporaire, précaire, sans propriété permet d’envisager une autre manière de faire la ville. L’institution des « Terres Vives », gestionnaire de ces communaux, rassemble l’ensemble des acteurs du territoire. C’est elle qui porte l’ambition écologique d’ensemble sur ce territoire, elle est le réceptacle des initiatives particulières, qu’elle porte au débat et qu’elle accompagne.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés