La Défense – Biennale de Mobilier urbain « Forme publique »

Projet lauréat, en cours

Vernissage le 30 juin 2016

Programme : Conception d’un mobilier urbain expérimental pour le quartier de La Défense // Superficie : 6m2 // Maitrise d’Ouvrage : Defacto// Maitrise d’ouvrage déléguée : Le 3ème Pôle (Laurence Couvreux+Philippe Cail)// Direction artistique de la Biennale : Agence Nez Haut (Jean-Christophe Choblet+Valerie Thomas) // Entreprise : SEMAK (Olivier Nourry)

tu-du-projets-ladefense-photo1

 

tu-du-projets-ladefense-photo2

Photos : Defense-92.fr – DR

tu-du-projets-ladefense-photo3

tu-du-projets-ladefense-1.jpg

tu-du-projets-ladefense-3.jpg

tu-du-projets-ladefense-2.jpg

 

Le thème du « Village Global », choisi pour cette édition de la Biennale Forme Publique, se construit à La Défense, sur un jeu très stimulant d’oppositions. Entre l’architecture des tours comme « archétype du monde globalisé » et le «village » renvoyant à la maison traditionnelle et son toit à double pente, Les Refuges de La Défense confrontent signes et échelles urbaines pour créer un réseau d’abris climatiques.
 
Cernés par un paysage de tours remplaçant ici les sommets de haute montagne, les quatre refuges se jouent des mouvements climatiques. Semi-mobile, chaque structure métallique tourne à 360 degrés sur elle-même pour laisser aux utilisateurs le soin d’optimiser leur positionnement face au soleil, à la pluie ou au vent. L’abri-refuge s’appuie sur deux pieds, l’un fixe avec une assise basse et l’autre équipé d’une tablette haute et d’une roue permettant de faire tourner l’ensemble. Conçus comme des kits démontables revêtus de bois à l’intérieur, et de métal à l’extérieur, les quatre Refuges de La Défense sont en outre des points d’orientation géographique. Ils permettent au public de situer les immeubles de La Défense ou d’ailleurs, à l’aide de leurs coordonnées géographiques et, au sol, grâce à un marquage des points cardinaux.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés